Retour sur le 30.09-01.10.2017

Publié le par нар хиртэлт

L'endroit était ravissant et le fait qu'il fallait se lever hyper tôt n'enlevait rien à la chose. Le train passait par des gorges étroites, de roche illuminée par le soleil du matin tout en haut.. soleil d'automne mais chaud. Les montagnes composées de feuillus et de conifères. Les feuillus ont déjà pris leurs couleurs d'automne ce qui faisait que les montagnes étaient parsemées de couleurs chaude vert et chaud. C'était très joli.

 J'ai expérimenté plusieurs choses lors de ces exercices.

  1.  la liste simple consistant à répondre à quelques questions "traumatisme le plus important, tâches les plus stressantes etc.. (retrouver la liste)" m'a permis de mettre en lumière et de prendre conscience de certaines choses essentielles...
  • la colère liée à l'accident...
  • dominance de la colère dans une constellation familiale entre peur et colère
    • un point intéressant qu'elle indique toute émotion dans l'excès est un émotion importante, trop d'angoisse, pas assez, sont des indicateurs.
  • comme S avait aussi fait l'exercice et que la peur ressortait..
  1. Exercice d'accueil a permis de réaliser que dans la relation A et B chacun était le support de la dominante de l'autre   Colère et Peur.  Donc à la fin du premier module: il m'est apparu que les accès de colère que j'avais étaient bien accueilli par B et vice versa.
  2. les exercices réalisés avec une tierce personne non liée et avec des problématiques différentes, m'ont permis de réaliser à quel point
    • j'étais perméables aux émotions d'autrui - littéralement
    • le repas du premier module m'a stressé au delà de toute attente.. je me suis noyée dans l'eau et ensuite ai eu du reflux
    • comment il me suffisait de les accueillir en "surf" pour les passer souplement à travers moi.
    • cet accueil souple  est l'antithèse de la lutte... pas besoin de protection, pas besoin de "libération"  dans la mesure où il n'y a pas de lutte.
    • pas d'attentes... l'univers envoie des émotions (génériques) là où le potentiel d'accueil est grand..
  3. Qu'il était possible de dépasser l'état de lutte qui mène chez moi littéralement à la déshydratation constante.
    • un conseil boire en surf
    • manger en silence et en conscience
    • manger sans boire avec et faire attention à ne pas boire trop à après pour ne pas noyer l'estomac.
    • j'étais perméables aux émotions d'autrui - littéralement le repas du premier module m'a stressé au delà de toute attente.. je me suis noyée dans l'eau et ensuite ai eu du reflux.
    • comment il me suffisait de les accueillir en "surf" pour les passer souplement à travers moi.
    • cet accueil souple  est l'antithèse de la lutte... pas besoin de protection, pas besoin de "libération"  dans la mesure où il n'y a pas de lutte.
    • pas d'attentes... l'univers envoie des émotions (génériques) là où le potentiel d'accueil est grand..

En fait on fait soi-même son bilan intuitif enfin on le développe soi-même en se calant sur son intuition tranquille débarassée des émotions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article