la résistance au changement

Publié le par нар хиртэлт

Lu sur un forum: Tout ce qui se rapporte aux changements dans nos vies nous fait peur, nous déstabilise. Que ce soit une séparation, un changement de travail, peu importe, tout ce qui est changement nous fait ressentir un vide qui peut nous donner la nausée, nous fais ressentir toutes sortes de malaises que nous ne trouvons pas très agréables. La vie est complexe et stressante, mais le connu est rassurant. Par contre, la réalité est en perpétuel changement et il faut s'ajuster à celle-ci. Nos... repères sont faussés, nous projetons ce que nous voudrions être et développons des attitudes en conséquence. Il y a une grosse différence entre l'image que nous avons de soi et ce que nous sommes réellement. Nous ne voulons pas être ce que nous ressentons parce que les programmes nous font sentir dévalorisés. Nous regardons la vie d'une certaine façon parce que nous sommes programmés ainsi. Il est grand temps de changer nos repères et notre angle de vision. De changer notre façon de percevoir la vie pour en arriver à saisir la réalité qui se cache derrière et ainsi avoir le pouvoir de changer les choses.

Dans cette conférence, Charles Sabourin nous explique pourquoi l'on se sent dévalorisé. Il nous explique qu'il faut regarder la vie au niveau énergétique et multidimensionnel, ce qui nous permet d'observer ce que nous ne voyions pas avant et pouvons ainsi développer de nouveaux repères qui sont basés sur l'expérience. Puis, que c’est ici dans la matière que tout se passe et c'est l'expérience qui va constamment nous donner la mesure de notre éveil. C’est le retour de l'expérience qui nous indique où nous sommes réellement et nous permet d'évoluer. Il nous explique l'importance de la forme pour véhiculer la vibration. Par contre, l’homme a un besoin de la personnaliser, un besoin de lui donner un aspect humain, et il s’y attache émotionnellement, la fige dans le temps et il reste coincé dedans. S'accrocher à nos croyances pour ne pas tomber dans le vide et ne pas changer nos repères qui sont bien ancrés en nous nous sécurise. Que le fait de vérifier nous fait douter, donc nous insécurise.

Un être éveillé a de nouveaux repères qui n'ont pas de forme précise, mais qui sont très puissants. Avoir des repères réels nous permet un ajustement constant et ainsi être bien dans notre peau. La matière est une boussole, le retour de l'expérience est la seule réalité. Se servir du mental supérieur pour vérifier les retours de la matière est scientifique. Sinon, nous ne sommes pas dans la science de la vie, et nous nous faisons avoir par elle.

Publié dans réflexions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article