Deuxième expérience

Publié le par нар хиртэлт

Cette fois-ci la dose prise était peut être double de la première. Il est difficile de savoir exactement. Certes on pèse mais on ne sait pas finalement comment on ingère. Pour M. nous avons choisi de prendre une dose plus important que la fois précédente, vu que la foi précédente il n'y a pas eu d'effets quasiment.

Le soir avant fait une sensibilisation avec l'essence de l'ortie. Dans le train avec M. Il l'a suivie et cela lui a bien convenu. Il est convenu que cette fois-ci on retente, bien que le temps écoulé entre la première expérience et la deuxième ne soit pas très importante.

Je me demande si on a un effet d'acclimatation avec la substance? La réponse est peut être ou non, certainement que le corps reconnaît la chose, mais en termes d'effets, il n'y a pas forcément une acclimatation.

J'ai décidé de ne pas juste faire le gardien, mais bien de refaire une séance et une séance plus forte. J'avais oublié combien déjà la première fois j'ai trouvé que c'était "trop" et que j'avais envie de que cela s'arrête. Ce sera la même chose en pire cette fois-ci. Mais le déroulement a été tout autre.

Protocole identique: même endroit, endroit calme et sécuritaire. Le temps en revanche pluvieux était propice à rester à l'intérieur et faire les choses proprement. Ce sont des expériences tellement fortes qu'il me paraît difficile soit d'être dehors et/ou de consommer d'autres choses. Nous avions peu mangé le soir et le jour avant et rien mangé le matin. Réveil à 6.40 reposé sommeil très profond.  Bon sentiment.

Test: au lever faim et mesure de la G-5.2 pour voir si l'effet constaté se reproduit. Il se reproduira en effet soir 5.8 et lendemain matin 5.9. L'effet coupe-faim et soif est important de la même manière.

Certes déjà la première fois, je m'étais dit que je ne recommencerais pas car c'est dur et difficile. La second fois ce fût encore plus difficile et j'ai à nouveau senti que c'était trop mais d'une manière différente. Boisson chaude au citron et un peu de poudre d'ortie le matin. Puis mastication consciencieuse des petites choses. Et puis choix de musique d'icaros surtout en ce temps vert et pluvieux. Quelques hésitations sur le choix, car dans certains de ces youtubes la pub est dérangeante. pas envie d'avoir de la pub commerciale. Pourtant c'est ce que nous avons eu avec des messages d'ailleurs très intéressants. Le point amusant avec YouTube c'est qu'une fois une chose finie automatiquement cela shifte sur un autre truc.. c'est aléatoire ou non. Il ya eu un mélange de icaros qui permettent de guider dans la "forêt/jungle" des dédales de spores... et puis aussi de la musique amérindienne du nord des USA avec des relents peut être guerriers. Ce n'est pas sans importance, au vu des synesthésies importantes qui se manifestent pour moi. Bien sûr je me devais aussi d'être gardien et accompagnateur pour M puisque la fois précédente il a officié en tant que tel pour moi.

M. est en train de s'ouvrir et c'est magnifique pour lui de pouvoir enfin se reconnecter à lui qui s'était barricadé.

 

Durée de l'expérience: longue très longue... l'intérêt d'être dans ce cadre c'est de ne pas être dérangé par des appels intempestifs et autres. Le cadre de verdure est très important aussi car il est vert et paisible.

Il me semble que nous avons commencé vers 7:30.. Peut être que vers 8:00 j'ai commencé à ressentir les premier effets et très différemment de la première fois.. au début peu de visions colorées voire aucunes, mais une sensation de chaleur dans le plexus cœur et des vagues de malaises dans le ventre. Je me suis mis à onduler avec la première musique en essayant d'intégrer la substance, de nouveau je me sens pas très bien et je me dis mais zut j'ai oublié ce sentiment de lourdeur intense. La couleur bleu-vert de gris est partout sur les murs, une couleur aussi bleu intense presque phosphorescent éclate parfois du noir..  je ne pense à rien, mon corps à nouveau exprime un rejet profond de la substance, trop j'ai envie que cela s'arrête tellement, c'est fort. M affiche  au début un sourire béat. J'ai chaud et je suis très agité. Joues et visage sont rouges, Cette fois je n'ai jamais eu la sensation d'avoir eu froid bien au contraire d'avoir chaud. Très vite je me sens submergé et à nouveau je suis traversé par l'idée que je n'aurais pas du faire ou pas une dose plus forte. La dernière fois je me suis dit.. c'est trop dur je n'y arriverai pas je ne tiendrais pas.  Et effectivement je suis à nouveau traversé par l'idée que cela ne sert à rien qu'au fond ce n'est que du trip pour trip et que cela n'est finalement qu'une drogue.

Je m'aperçois après coup que chaque fois c'est sans doute l'expression de ma résistance à faire un travail d'introspection qui m'apparaît comme violent.

Je me vois envahis par des milliards de spore vert-gris bleu. Dès que j'ouvre les yeux  tout tangue, les objets sont devenus stroboscopiques, laissant des traînées de couleur vert-gris bleu la couleur de la substance. Plus tard dans des lectures j'ai la confirmation que la substance agit de partout dans le corps, ce qui est le ressenti que j'ai. L'expérience se produit par vagues, qui partent du fond du ventre, comme des vagues. En fait à un moment je dois aller aux toilettes et je titube, les murs et la chambre ont tous pris une couleur gris vert bleu la couleur de la substance, je me sens mal j'ai des baisses de tensions tant la substance agit fortement sur moi, je suis prise de malaises vaguals sans jamais vraiment m'évanouir mais presque, je me recouche et cela recommence avec des périodes d'acalmie et des périodes de malaise ou je suis au bord de l'évanouissement, je ne contrôle plus grand chose, je me dis à nouveau mais quelle terrible erreur... mais comment puis-je être si oublieux.. la dernière fois c'était fort mais là...

Je veux que cela s'arrête tout de suite mais je ne sais pas comment faire. Peut être vomir, ah oui vomir, permettrait de se libérer de la substance, et pourtant je comprends que c'est vain, la substance est en moi, je ne peux la vomir, et pourtant je me met à tousser, à vomir mentalement , je vomis des spores  bleu gris vert avec des flash de couleur bleu intense phosphore... stop je ne veux plus.... il me semble que cela fait des heures que je bataille dans le mélasse et la résistance.. j'ai perdu la notion du temps, parfois j'essaie de voir si M se porte bien..il semble que oui.. pourtant moi non, et je me dis que j'ai failli à ma mission d'accompagnement. J'ai un peur d'appréhension que cela ne s'arrête jamais... je me demande si je vais tenir le coup avec ses sensations de malaise au creux du ventre baisse de tension.. oui camé et perte de contrôle.. de nouveau je me fais la réflexion de mon idiotie.

Mais pendant toute cette première période 1.19 je suis tenu par les chants des icaros qui me guident dans cette jungle- conscience humaine dans le chaos .. comme au début de l'expérience je me sens aller dans une forêt verte et le voix du chanteur est comme une corde qui te guide. 

NE PAS OUBLIER COMMENT C'EST DUR SUR LE CORPSDU FAIT DE MA RESISTANCE ET DONC SENSIBILITE A LA SUBSTANCE.

 

Puis la musique a changé et s'est transformée en musique plutôt peut être apache.. avec des interruptions de publicité avec un message qu'il faut que je me rappelle- "from there there is no way back...  welcome to the world of  oasis??" Mais ce message me paraissait destiné à moi.

 

 

La musique amérindienne, parfois guerrière?, me produit des images d'explosion nucléaire et de destruction. En fait la vision c'est de me trouver derrière un écran de forêts et d'arbres et de voir des lumières vives blanches comme des explosions nucléaires, et cela m'a amené au thème de la guerre  et l'acceptation que j'ai l'énergie de la guerre en moi.. avec la compréhension que tous ces patterns que je rejoue sont liés à cette énergie de guerre et de destruction que j'ai en moi. (Minute 8:53) et j'ai finalement accepté la vérité qui s'imposait en moi et cette compréhension à la minute 10:00 lorsque l'homme exprime la souffrance.. j'a compris la souffrance le manque de respect et aussi la peur qui engendre la guerre...

Medicine power- the Bear (guerre and souffrance)

http://www.paradisemusic.us.com/albumsDetail.asp?id=230

J'ai compris combien j'avais manqué de respect à tous ceux qui m'étaient proche ou pas et qu'il fallait que je demande pardon. ä M, à  S et V etc.. plus largement...

La je demande pardon à M. et j'ai un répit dans l'expérience pour pouvoir assister M pour qui les choses deviennent difficile remontée de chagrin et d'émotions du passé ou va savoir. Communication à M de sa grande sagesse et douceur et de combien je lui demandais pardon pour lui avoir manqué de respect, l'avoir bousculé et maltraité. Apaisement... et acceptation de ce message bien que je me sentes sonné par ce message et cette révélation.

Puis est arrivé le thème de la peur après celui de la guerre.. la guerre comme protection de la peur... J'ai demandé comment comment s'affranchir de la peur comment pouvoir être différent et comment rayonner..  ce moment j'affirme que je veux tellement rayonner et donc m'affranchir de la peur. Ce fût un moment d'épiphanie sous fonds de lumières blanches et bleu phosphorescente.

Je comprend que c'est dans et par l'amour...  tout en ne sachant pas comment m'y prendre... je reste désolée car je ne sais pas faire.

L'expérience se termine là au sens des messages durs et de la compréhension. Tout s'est passé dans l'effort et la révélation est dure.. je dis c'est dur, c'est trop, c'est dur.. je me rend compte que pour les chamanes c'est dur, dur ces leçons, très dur.. on veut fuir, on résiste, on veut que cela cesse.. on se rend compte que c'est bien de vivre dans l'ignorance... Ces expériences ont des contenus lourds et chargés...

En arrière plan toujours cette sensation que tout cela c'est du n'importe quoi, que ce n'est aps la peine.. que peut être même en fait ce n'est que la colonisation des spores...

Il est à peu près 11.40 à ce moment là et ensuite j'assiste M.

Puis nous restons encore longtemps à flotter dans le rien avec des vagues au creux de l'estomac, la substance commence à passer.. le corps réclame de l'eau et de l'eau ce qui permet de nettoyer de la substance... puis nous mangeons et après manger une telle fatigue nous abat et nous dormons encore avec la sensation de ces vagues mais sans visions ni sans message....comme un ressac... 

Finalement nous faisons une promenade sous la pluie.. encore sonnés... puis le départ... puis le soir malgré tout la sensation que la vague au creux de l'estomac est encore là... et la sensation de désolation ( appétit coupé quand je sens le cochon qui a donnée son corps)...  assommé par la révélation et l'acceptation de mon côté noir et destructeur, de ma peur, de mes échecs...

 

Aujourd'hui en revanche compris la leçon du respect   limaces et chat dans la rue....  SE RAPPELER dans l'énergie le respect envers tout... et tous..

 

 

 

 

Couleurs blue-gris-vert  et bleu phosphorescent.
Couleurs blue-gris-vert  et bleu phosphorescent.
Couleurs blue-gris-vert  et bleu phosphorescent.
Couleurs blue-gris-vert  et bleu phosphorescent.
Couleurs blue-gris-vert  et bleu phosphorescent.

Couleurs blue-gris-vert et bleu phosphorescent.

Niall creates wonderful magical imagery in this inspiring tribute to the Shaman. There is a real sense of all the many tribes coming together for the Gathering. The rhythmic energy and mystery within Nialls music celebrates the medicine man and his great wisdom and teachings.

Featuring skin drums and native indian flutes.


1
The Calling LISTEN 
2
The Gathering LISTEN 

With specially compiled tracks from several of Nialls best selling albums (Spirit of The Shaman, Power Animals, Native American Nights) plus a brand new opening track, Medicine Power is an outstanding musical tribute to the Native American People.
Medicine reaches all facets of a persons life.
Featuring authentic chants, skin drums and Native Indian flutes Medicine Power encompasses strength, love and visionary healing. Highly recommended.

Medicine Protection
1. Medicine Power 2. The Bear 3. The Horse

Medicine Love
4. Blackfoot Fire 5. Keepers of the Night

Medicine Vision & Dreams
6. Owl 7. The Gathering (special edit mix)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article