Langue des oiseaux- langue des oisons

Publié le par нар хиртэлт

langue

Elle est certes intéressante et démontre bien que l’on peut trouver du sens caché à bien des mots pour leur faire dire beaucoup de choses et ainsi considérer en quoi notre conscient et notre inconscient qui fabriquent notre vision du monde peuvent se montrer impliqués dans de telles considérations. 
Au départ, la langue des oisons et non pas des oiseaux, fût un langage pratiqué par des initiés en Occitanie. Dans quel but ? Artistique ? Secret ? Qui peut sçavoir ? Certains chercheurs ont fait remonter l’origine de cette langue des oisons au temps de la Reine Pédauque (la reine « pattée », la reine au pied d’oie au singulier car elle n’avait qu’un seul pied patté) dont le règne eut probablement lieu fin II° début III° après J-C c’est à dire sous l’Empire romain et dont on ne sait franchement pas grand chose de bien concret sinon qu’elle pût tout aussi bien être réelle qu’issue de la légende, dans un souci de préservation des croyances pré-chrétiennes. Toujours est-il qu’il se dit dans les milieux versés s’intéressant aux origines de ce langage, que les serviteurs de la-dite reine portaient une patte d’oie brodée sur l’épaule en signe de distinction et qu’il parlaient cette langue entre-eux... Et serviteur ne veut pas ici dire « valet ».
Le langage des oisons est donc devenu par la suite le langage des oiseaux (==> évolution « normale » de la langue). La pratique n’est pas de trouver un sens « détourné » aux mots, cela, est un art différent qui existe dans toutes les langues. Et fort heureusement, sinon seuls les français sauraient rire et cela semble un peu présomptueux ! La langue des oisons ou oiseaux est un art de l’esprit qui se construit sur une base symbolique. Dessin, dit ou écrit, il s’agit davantage de décrypter le sens réel de ce que nos yeux croient voir et nos oreilles croient entendre. Cela demande un entraînement car cela demande un effort intellectuel pour dissocier la lecture du symbole de sa résonance dans notre esprit. Le but est d’aller au-delà de la représentation automatique que l’on possède de ce que l’on peut voir ou entendre.
Les meilleurs exemples pour donner une idée plus représentative de ce qu’est la langue des oiseaux sont les suivants car ils sont fort simples à comprendre:
1 - sur une enseigne d’auberge moyenâgeuse se balance un cochon peint bien gras et tout doré. La lecture automatique du symbole nous fait décrypter « Au cochon d’or ». Car nos yeux ne nous trompent pas lorsqu’ils lisent « Au cochon d’or ». C’est tout simplement le nom de l’auberge et on peut s’arrêter là. À ceci près que notre intellect peut faire un peu de gymnastique pour saisir le sens réel qui se cache sous cette enseigne qui est « Au coche* on dort ». (*le « coche » était autrefois un relais où l’on pouvait se reposer et laisser reposer ou changer les chevaux avant de poursuivre sa route).
2 - toujours une enseigne d’auberge qui se balance au gré du vent. Cette fois-ci c’est un « Au Lion d’Or » qui est affiché. Que comprenez-vous cette fois ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article