Samedi 10.10.2020 à Dimanche 11.10.2010

Publié le par нар хиртэлт

Rêve 1. Je ne sais pas trouver la lumière.

Je me suis réveillé à 6:00 et j'ai entendu la voisine faire du bruit laisser tomber quelque chose sur le plancher. Je me suis rendormie et j'ai rêvé que je vivais dans un appartement commun avec beaucoup de gens. C'était un appartement avec une belle vue, sur des autres immeubles et des jardins avec des plantes et des arbres. Je me souviens de me retrouver dans une cuisine avec une longue fenêtre rectangulaire, couverte d'un rideau épais jaune moutarde doré. Il ya une personne un homme brun qui s'occupe. Tout à coup j'entend un bruit énorme, et, je sursaute. L'homme ne semble pas être conscient de ce bruit. Il prépare des choses métalliques comme des bols. Je lui dit mais ce bruit affreux, enfin, mais qu'est-ce? Il ne semble pas s'y intéresser. J'entrouvre le rideau et je vois en face en contrebas un immeuble avec une fenêtre ouverte  .. et dedans un petit garçon un peu sauvage qui joue au ballon. C'est lui qui shoote le ballon sur le mur en face (l'immeuble dans lequel nous sommes). Je lui dit que s'il recommence il aura  à faire à moi et que je viendrais voir sa maman. Il ne m'écoute pas et avec un air féroce et déterminé il envoie le ballon à travers la fenêtre en ma direction. Le ballon s'écrase sur le mur en dessous de la fenêtre avec un grand bruit. Je referme le rideau, frustrée et sors de la piece pour aller dans une autre pièce dans laquelle se trouve une grande table en bois, et beaucoup de gens petit déjeunent et parlent entre eux. L'homme brun est déjà arrivé et assis et se mêle aux conversations. Je m'assois et pense en moi-même que je suis pas très contente, je me dis bon je vais réussir à m'adapter, mais pour faire la cuisine, ce sera compliqué il faudra trouver le bon moment entre tous ces gens.  Puis arrivent deux nouvelles personnes, ce qui me frappent c'est qu' elles sont  grandes immenses, presque 2-3 mètres de haut, je vois qu'elles aussi vont vivre ou vivent là.. tout en étant fascinée par leur taille, je me désespère un peu de tout ce monde et je me sens prisonnière et mal à l'aise de devoir vivre dans cet endroit. Tout à coup l'homme brun me demande d'ouvrir la lumière, je me dirige vers un système complexe et sophistiqué avec beaucoup de choix de programmes, je vois que j'ai du mal à voir et j'essaie de comprendre comment  je vais réussir à trouver la bonne combinaison pour allumer la lumière, mais l'homme s'impatiente et moi je commence à paniquer parce que je n'arrive pas à trouver comment faire. ä Un moment l'homme brun se lève et arrive et fait un mouvement et la lumière s'allume.

Je vois que je ne sais pas trouver la lumière et l'éveil.

Plus tard dans la journée, je met enfin en pratique la marche dans l'herbe. Moi qui n'aime pas marcher pied-nu dans l'herbe surtout humide. Quelle surprise de  marcher et de trouver l'herbe fraîche douce et tendre… combien d'années me suis-je coupée physiquement de la terre?

знахаркa-травница Валентина супер женшина

Après cette marche j'ai fait un voyage chamanique, je suis descendue et ai trouvé mes animaux, qui m'ont accueilli. J'ai préparé ma question- pour les aides-- je voulais savoir pourquoi sloj zhir ne pars pas… avant d'aller me promener avec eux… une nuée blanche et douce est descendue du haut et est venue  nous cueillir en bas en s'enroulant autour de nous et nous as emmené haut haut haut, jusqu'à nous déposer sur une prairie verte pleine de petites marguerites blanches, le ciel était bleu naif, tendre comme en Russie ou dans les églises, pour la divinité. Je me suis mise à marcher sur cette herbe, et allant vers un point dans lequel je devinais des êtres de lumière que je ne réussissais pas vraiment à voir.. je suis arrivée vers eux et ai posé la question, un peu honteux en me disant que c'était bien futile comme question. Je n'ai  pas vraiment reçu de réponse, mais on m'a enlevé de la prairie je suis devenue si léger et j'ai fait des culbutes et bref c'était plutôt très gai et léger, et je baignais dans une lumière fabuleuse et là j'ai reçu le message que l'éveil c'est la joie la lumière… une telle douceur, un effet d'avoir été revoir la Terre et accepté.

J'ai ensuite perdu le fil, revu ma vie et comment j'avais chaque fois passé à côté de la joie.. et senti à nouveau comme j'étais pauvre en joie intérieure.

 

Vers la fin j'ai vibré tout mon corps et mes cellules dans la joie..

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article