C. Sombrun interview et nouveau livre

Publié le par нар хиртэлт

Une nouvelle interview de C. Sombrun, qui sort un nouveau livre. Bon l'interview est "très parisienne" plutôt "flagorneuse", plutôt " rapide et assez superficielle"... Elle rectifie que le "il" du navet-film (désolé mais je ne trouve pas d'autre mots pour ce raté) "un monde plus grand"...est une "elle"... ce qui est courageux. Et ce film a certainement permis de lever des fonds pour l'institut de recherche, donc voilà c'est bien. Vu le contenu de l'institut et ses membres, je doute qu'un financement bona fide de type recherche puisse être accordé. J'aime finalement cette femme C. Sombrun, qui se bat à présent pour se pousser une place dans la recherche...C'est oh combien difficile, car la recherche est tout sauf un espace de liberté (souvent) lorsqu'on est off-the-grid... L'idée d'un programme transe-auto-induite et mort n'est pas vraiment nouveau. En termes d'effets ont peut facilement intuiter que les résultats seront similaires à ceux obtenus dans les années 1960-1970, dans le cadre des programme de LSD, administrés de manière contrôlée pour les grand mourants (cf Elisabeth Kübler-Ross, S. Grof etc..). Ces programme avaient montré de fascinants changements par rapport à la relation à la mort.. Mais le LSD ayant été supprimé, la transe auto-induite c'est juste fabuleux comme substitut! En revanche la transe auto-induite en apesanteur plutôt rigolo.. préparation de long voyages à travers la Galaxie en mode transe plutôt qu'en mode transport physique???

MarushkaT.je n'ai jamais eu besoin d'une substance pour entrer en transe puisqu'il s'agit d'un état naturel pour moi. Je trouve donc plus intéressant d'accompagner les personnes sans utiliser la moindre drogue ou plante. Cela permet à chacun d'aller vers plus d'autonomie et de sortir justement du système de dépendance à un élément extérieur dont certains sont d'ailleurs totalement légaux un peu partout dans le monde. Je pense entre autre à l'alcool, au tabac, à certains médicaments.
 
A.P. oui quoique pour l'instant les gens au seuil de la mort ne sont pas forcément dépendants! De plus entre vous et la majorité des gens il y a cette différence- d'aptitude spontanée à la transe. Elle le dit bien C.S. 3 pour mille ont cette capacité naturelle. Les premiers essais avec LSD ont indiqué que vraiment les gens au seuil de la mort en retiraient des effets presque similaires à ceux des NDE positives. Encore une fois aps tout le monde va faire une NDE, et pas tout le monde accidenté va en faire une de plus... donc ça fait peu qui ont accès à cette transformation. Le don de Corine S c'est de proposer l'apprentissage de la transe cognitive auto-induite. Il faut donc l'apprendre: c'est dans ce sens similaire à la prise d'une substance puisque ce n'est pas naturel à ces personnes. Mais a) bcp moins potentiellement nocif puisqu'il n'y a pas absorption.. incontrôlée (dosages etc..) b) quand à la dépendance.. va savoir... peut être que l'on peut aussi développer une dépendance à la transe... ou non... il y a peu de recul..
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article